Notre-Dame-de-la-Trinité: une histoire de 115 ans

 

Notre histoire débute en 1899 avec la création de la première paroisse catholique à Verdun : Notre-Dame-des-Sept-Douleurs. Avec le développement de la population, quatre autres paroisses francophones et deux anglophones ont vu le jour sur le territoire de Verdun. Suite aux changements profonds survenus dans la société québécoise, les paroisses Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, Notre-Dame-de-la-Paix et Notre-Dame-Auxiliatrice, après une période en Unité Pastorale, se sont réunies le 15 avril 2006 en une seule fabrique sous le vocable « Notre-Dame-de-la-Trinité. »

eglise

 

C’est en 1899, que le Curé Richard arrive à Verdun pour prendre charge de la première paroisse de Verdun et y célébrer la première messe le 17 septembre 1899. La première église est temporaire et est située sur le Boulevard Lasalle près de la rue Rielle. Il s’agit d’une construction située sur le terrain de Queen’s Park. Un an plus tard, on déménagera dans un nouveau bâtiment sur la rue de l’Église.

 

Église 1905

En septembre 1900, un nouveau bâtiment répondant aux besoins du culte et servant aussi de première école est inauguré sur de l’Église, au bout de la rue Éthel. Cette deuxième église servira alors 150 familles avec près de 800 personnes. Rapidement, les lieux deviendront trop exigus pour l’enseignement et le culte. L’ensemble du bâtiment est vendu à la commission scolaire pour y accueillir bientôt 500 enfants. La décision est prise de construire les nouveaux bâtiments au coin de la rue Wellington et de la rue de l’Église. On amorce les travaux en juin 1905.

Église 1905

 

Cette troisième église sera en mesure d’accueillir plus de 800 personnes. C’est le 25 octobre 1905 que M. le curé Richard célèbre la première messe, soit 5 mois après le début des travaux. Une nouvelle cloche habitera le nouveau clocheton. Le premier presbytère de l’église n’a que deux étages et sera inauguré un an plus tard, en décembre 1906. Le troisième étage sera ajouté en 1912.

Église 1910-2

 

La décision de construire la quatrième église sera prise en 1910. La nouvelle église est inaugurée à l’occasion du 15ème anniversaire de la paroisse et du 25ème anniversaire de sacerdoce du curé Richard. C’est en octobre 1914, dimanche le 25, qu’on inaugure officiellement l’église et son orgue. Cette inauguration donnera lieu à de très grandes célébrations auxquelles toute la communauté verdunoise est conviée.

Église 1910-intérieur1
Église 1910-intérieur2

Les paroissiens d’aujourd’hui noteront (photo de gauche), qu’au moment de son inauguration, la chaire n’était pas encore installée et que l’autel principal était beaucoup plus petit et modeste (comparez photo de gauche et photo de droite). Quelques années plus tard viendront la chaire (1917), d’autres éléments décoratifs de l’église comme de nouveaux et imposants autels de facture italienne en 1927 et finalement les vitraux installés en 1929. L’église sera alors consacrée en 1929.

Quelques années plus tard viendront la chaire(1917), d’autres éléments décoratifs de l’église comme de nouveaux et imposants autels de facture italienne en 1927 et finalement les vitraux installés en 1929. L’église sera alors consacrée en 1929.

Église 1910-intérieur3

Entre-temps, c’est en 1924 que la paroisse célèbre son 25ème anniversaire. Pour l’occasion la fête se passera autour des 18 cloches qui formeront le carillon de son clocher. De grandes fêtes marqueront cet anniversaire: messe solennelle, visite de deux évêques, nombreuses messes pour plusieurs groupes et banquet avec tous les notables de la paroisse et de la ville.

C’est très souvent à l’église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs que seront célébrés de grands événements comme ci-dessous alors que l’Académie Richard célèbre ses 25 ans en 1933.

Académie Richard 1908

Monseigneur Richard

 

Au début du XXe siècle et jusqu’au milieu de celui-ci (1945), la paroisse et ses nombreuses œuvres sont animées par l’infatigable curé Richard qui deviendra Monseigneur en 1919. Le curé Richard participera activement au Congrès Eucharistique de 1910 et à de nombreuses grandes fêtes avec les Chevaliers de Colomb. Il présidera, entre autres, à de grandes processions de la Fête-Dieu. En 1919, il fera ériger la statue du Sacré-Coeur, dans un premier temps à l’emplacement de la Banque d’Épargne et par la suite sur le site actuel.

Fête Dieu-Msg Richard
Hôpital Verdun

On doit à Mgr-Richard une action pastorale importante mais aussi une action en faveur du développement de Verdun à travers son réseau d’écoles et les soins hospitaliers avec la fondation de l’Hôpital de Verdun.

Oeuvres Msr Richard
CE Académie
Monseigneur-Richard-300x287« 

 

En 1939, toute la communauté verdunoise a été associée aux célébrations soulignant les 50 ans de sacerdoce de Mgr Richard.Tous les groupes composant la société verdunoise ont exprimé leur attachement à ce personnage central de leur histoire.

En 1940, le Curé Richard a organisé avec les cinq paroisses de Verdun une manifestation pour la paix dans le monde. On raconte que plus de 25,000 personnes ont assisté à cette manifestation derrière l’Hôpital de Verdun.

En 1943, afin d’aider le Curé Richard dans ses fonctions, l’abbé Lafortune est nommé à Verdun avec comme mandat de remplacer Mgr-Richard lorsque celui-ci ne sera plus en mesure de diriger la paroisse. C’est ce qui se produira alors que Mgr-Richard décède le 17 juin 1945.

Curé-Lafortune-234x300
ND Cap 1947

Le Curé Lafortune, à la suite du Curé Richard, exercera son rôle de pasteur durant près de 25 ans jusqu’à la fin de 1966. Il poursuit l’œuvre de son prédécesseur. Avec ses marguilliers, il supportera l’Université de Montréal (25,000$), le développement de la paroisse Notre-Dame-de-la-Garde et de nombreuses autres causes. C’est durant son mandat qu’on célèbrera les 50 ans de la paroisse en 1949. À deux reprises, en 1947 et 1954, Mgr-Lafortune conviera ses paroissiens et tout Verdun pour célébrer la venue de la Vierge de Notre-Dame-du-Cap. À son décès en 1974, le Curé Lafortune sera enterré à côté de Mgr-Richard dans le sous-sol de l’église. Il a laissé à son successeur une paroisse en santé et considérée parmi les plus riches du diocèse.

Mgr-Langlois-266x300

 

Mgr-Langlois (1967-1982) occupera une grande partie de son mandat à moderniser les pratiques du culte dans le cadre des décisions du Concile Vatican II.

Mgr-Langlois fait entrer l’église de Verdun dans la modernité. Il sera aussi à l’origine de la transformation du sous-sol pour en faire un véritable centre communautaire, alors conscient que son église n’a plus besoin d’une grande partie du sous-sol.

Durant son mandat, l’église connaîtra plusieurs transformations d’ordre matériel, l’éclairage entre autres.

Mgr-Langlois verra à l’organisation de fêtes grandioses pour marquer le 75e anniversaire de la paroisse en 1974.

Curé-Signori-265x300

À compter de 1982, le curé Signori dirige une communauté chrétienne qui s’inspire largement des enseignements de Jean-Paul II. Il sera sensible à une nouvelle évangélisation devenue nécessaire dans un monde en changement.

Il sera animateur d’une ligne ouverte sur les questions religieuses à CKVL. Le presbytère devient un lieu d’accueil.

CKVL célèbrera son 40e anniversaire à Notre-Dame-des-Sept-Douleurs en 1986.

En 1984, le Curé Signori sera à l’origine de l’installation dans la paroisse de l’œuvre de Jésus Miséricordieux.

Cette œuvre a d’ailleurs organisé le 7 avril 2013 la 30e célébration de la Fête de la Miséricorde.

Le curé Signori sera accompagnateur de nombreux pèlerinages organisés par l’œuvre de Jésus Miséricordieux. Avec un important comité de paroissiens, il organisera en 1999-2000 le 100ème anniversaire de la paroisse.

Curé-Serge-Levasseur-210x300

 

Septembre 2001 à août 2005

Serge Levasseur qui fut longtemps aumônier et animateur de pastorale dans les écoles secondaires de Verdun devient le 5e curé de la paroisse en 2001. Il sera d’abord curé à Notre-Dame-de-la-Paix mais rapidement curé des 3 paroisses du nord de Verdun (Notre-Dame-de-la-Paix, Notre-Dame-Auxiliatrice et Notre-Dame-des-Sept-Douleurs).

La pièce maîtresse de son engagement sera l’unification de trois paroisses. Il réalisera cette difficile tâche pour en faire une seule unité pastorale et administrative. Il accomplira ce travail tout en maintenant un engagement important dans le mouvement scout de Verdun, du diocèse de Montréal et du Grand Montréal.

Curé-Laurent-Ravenda-264x300

 

Septembre 2005 à aujourd’hui

Laurent Ravenda arrive au moment de l’unification des 3 paroisses. À travers les comités, les groupes de travail, les projets et les célébrations, il convie la communauté chrétienne Notre-Dame-de-la-Trinité à vivre ensemble une foi du 21e siècle.

Son prédécesseur, Serge Levasseur, avait le mandat d’unifier 3 paroisses. Laurent Ravenda, quant à lui, s’engage sur la voie du regroupement de la nouvelle paroisse autour d’un seul temple; l’église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs.

Après un long cheminement avec les paroissiens, Notre-Dame-Auxilliatrice est fermée en 2011 et Notre-Dame-de-la-Paix a fermé ses portes au début du mois de septembre 2013.

Aujourd’hui, en 2013, c’est une communauté catholique très dynamique qui vit au centre de Verdun. Les activités sont nombreuses. La restauration de l’église est très bien engagée et Notre-dame-des-Sept-Douleurs s’engage dans son 100e anniversaire pour dire qu’elle est toujours là. Une communauté chrétienne de plus de 700 personnes participe régulièrement aux activités pastorales. Chaque semaine, des centaines de personnes utilisent les locaux du sous-sol à des fins communautaires.